Statuts de l'association ilinux
You can not select more than 25 topics Topics must start with a letter or number, can include dashes ('-') and can be up to 35 characters long.

16 KiB

Logo Ilinux

Statuts de l’association Issoire linux (ilinux)

L’association Issoire Linux (ilinux) est déclarée sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.


ARTICLE PREMIER - Nom

Il est fondé entre les adhérent(e)s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : « Issoire Linux » .


ARTICLE 2 – But, objet

L’association a pour objet la diffusion et la promotion de la culture libre en général et du logiciel libre en particulier.


ARTICLE 3 – Siège social

Le siège social est fixé à Solignat. Il pourra être transféré par simple décision du Comité Directeur.


Article 4 - Durée

La durée de l’association est illimitée.


ARTICLE 5 - Composition

L’association se compose de membres fondateurs, de membres d’honneur et de membres actifs.

Le rôle des membres est précisé dans le règlement intérieur


ARTICLE 6 - Conditions d’adhésion

Les demandes d’adhésion sont présentées au Comité Directeur. Chaque membre prend l’engagement de s’acquitter de sa cotisation annuelle ainsi que de respecter les présents statuts et le règlement intérieur qui lui sont communiqués à son entrée dans l’association.

Les mineurs peuvent adhérer à l’association sous réserve d’un accord tacite ou d’une autorisation écrite de leurs représentants légaux. Ils sont membres à part entière de l’association.

L’association s’interdit toute discrimination, veille au respect de ce principe et garantit la liberté de conscience pour chacun de ses membres.


ARTICLE 7 - Cotisations

La cotisation due par chaque catégorie de membres est fixée annuellement par l’Assemblée Générale.


ARTICLE 8 - Radiations

La qualité de membre se perd par décès, démission, non-paiement de la cotisation ou radiation.

La radiation, pour motifs graves, l’intéressé ayant été invité à faire valoir ses droits à la défense auprès du Comité Directeur.


ARTICLE 9 – Dispositions communes pour la tenue des Assemblées Générales

L’Assemblée Générale se compose de tous les membres de l’association à jour de leurs cotisations.

Les adhérents mineurs de moins de 16 ans peuvent être représentés par un des représentants légaux.

L’Assemblée se réunit sur convocation d’au moins deux co-présidents de l’association ou à la demande d’au moins le quart des membres. Dans ce dernier cas, les convocations de l’Assemblée doivent être adressées dans les 7 jours suivant le dépôt de la demande pour être tenue dans les 30 jours suivant l’envoi des dites convocations.

Les convocations doivent mentionner l’ordre du jour prévu et fixé par les soins du Comité Directeur. Elles sont adressées aux membres 15 jours au moins à l’avance.

Les Assemblées Générales, ordinaires ou extraordinaires, peuvent se tenir par voie électronique. Cette possibilité peut être proposée au sein de la convocation, et sera mise en œuvre si elle est acceptée par au moins la majorité de membres l’ayant déclaré comme leur solution favorite.

La présidence et le secrétariat de l’Assemblée Générale sont confiés à deux membres du comité directeur, désignés par ce même comité directeur, le jour de l’Assemblée, dès l’ouverture de cette dernière.

L’Assemblée Générale ne peut délibérer valablement que si le tiers plus un des adhérents ayant le droit de vote est présent; en l’absence de quorum, une nouvelle Assemblée est convoquée au plus tard 4 semaines après la 1ère Assemblée Générale. Elle peut délibérer sans exigence de quorum.

Les membres peuvent faire procuration. Un mandataire ne peut pas disposer de plus de trois pouvoirs.

Le vote à distance durant l’Assemblée Générale est également autorisé.

Les décisions sont prises à la majorité des membres présents et représentés.


ARTICLE 10 – Nature et pouvoirs des Assemblées

Les Assemblées Générales régulièrement constituées représentent l’universalité des membres de l’association.

Dans la limite des pouvoirs qui leur sont conférés par les présents statuts, les Assemblées obligent par leurs décisions tous les membres y compris les absents.


ARTICLE 11 – Assemblée Générale Ordinaire

Au moins une fois par an, les adhérents à jour de leur cotisation sont convoqués en Assemblée Générale Ordinaire dans les conditions prévues à l’article 9.

L’Assemblée entend les rapports du Comité Directeur sur l’activité et la gestion de l’exercice écoulé notamment :

– le rapport moral ;

– le rapport d’activité ;

– les rapports des comités ;

– les rapports financiers (comptes de résultats et bilan).

Les vérificateurs aux comptes donnent lecture de leur rapport de vérification.

L’Assemblée, après en avoir débattu, vote les différents rapports. Elle vote le budget prévisionnel de l’exercice suivant et délibère sur toutes les autres questions figurant à l’ordre du jour, notamment des orientations pour l’année à venir.

Elle pourvoit à la nomination ou au renouvellement des membres du Comité Directeur dans les conditions prévues aux différents paragraphes des articles 9 et 13 des présents statuts .

Les délibérations et décisions de l’Assemblée Générale Ordinaire sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Elles sont votées à main levée. Toutefois, à la demande du quart au moins des membres présents, les votes peuvent être émis au scrutin secret.


ARTICLE 12 – Assemblée Générale Extraordinaire

L’Assemblée Générale Extraordinaire statue sur les questions qui sont de sa seule compétence, à savoir les modifications à apporter aux présents statuts ou la dissolution de l’association.

Elle doit se dérouler dans les conditions prévues à l’article 9 des présents statuts.

Pour la validité des décisions, l’Assemblée Extraordinaire doit comprendre au moins tiers plus un des membres ayant droit de vote.

Si le quorum n’est pas atteint, l’Assemblée Extraordinaire est convoquée à nouveau, dans un délai de trente jours. Elle peut alors délibérer quel que soit le nombre des membres présents.

Les délibérations sont prises obligatoirement à la majorité des deux tiers des membres présents.


ARTICLE 13 – Comité Directeur

L’association est administrée par un Comité Directeur comprenant 3 membres au moins et 30 membres au plus élus pour un an par l’Assemblée Générale et choisis en son sein. Est éligible au Comité Directeur toute personne d’au moins 16 ans, membre de l’association depuis plus de six mois et à jour de ses cotisations. Toutefois, les mineurs ne pourront pas occuper les fonctions de co-présidents ou être animateurs du Comité Finances. Les membres sortants sont rééligibles.

Les votes sont publics, sauf si au moins un quart des membres présents ou représents fait la demande d’un vote à scrutin secret.

En cas de vacance (décès, démission, exclusion, etc.) d’un ou plusieurs postes, le Comité Directeur pourvoit si besoin au remplacement de ces membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la prochaine Assemblée Générale Ordinaire. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devraient normalement expirer le mandat des membres remplacés.

La composition du Comité Directeur doit refléter la composition de l’Assemblée Générale. L’association veillera notamment à l’égal accès des femmes et des hommes aux instances dirigeantes.


ARTICLE 14 – Réunion du Comité Directeur

Le Comité Directeur se réunit chaque fois qu’il est convoqué par écrit par au moins deux co-présidents ou sur la demande d’au moins la moitié de ses membres, chaque fois que l’intérêt de l’association l’exige et au moins trois fois par an.

La présence, physique, à distance ou par représentation, de la moitié au moins de ses membres est nécessaire pour que le Comité Directeur puisse délibérer valablement.

Les réunions du Comité Directeur peuvent se tenir par voie électronique. Cette possibilité peut être proposée au sein de la convocation, et sera mise en œuvre si elle est acceptée par au moins la majorité des membres ayant déclaré préférer cette solution.

Les délibérations et décisions de l’Assemblée Générale Ordinaire sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Elles sont votées à main levée. Toutefois, à la demande du quart au moins des membres présents, les votes peuvent être émis au scrutin secret.


ARTICLE 15 – Exclusion du Comité Directeur

Tout membre du Comité Directeur qui a fait l’objet d’une mesure d’exclusion de l’association sera remplacé conformément aux dispositions de l’article 13 des statuts.


ARTICLE 16 – Rémunération - Contrat ou Convention

Les membres du Comité Directeur ne peuvent recevoir aucune rétribution en raison des fonctions qui leur sont confiées.

Toutefois, les frais occasionnés pour l’accomplissement de leur mandat leur sont remboursés au vu des pièces justificatives. Le rapport financier présenté à l’Assemblée Générale Ordinaire doit faire mention des remboursements de frais de mission, de déplacement ou de représentation payés aux membres du Comité Directeur.

Tout contrat ou convention passé entre l’association d’une part et une entreprise dirigée par un administrateur de l’association, un conjoint ou un proche, est soumis pour autorisation au Comité Directeur et présenté pour information à la prochaine assemblée générale.


ARTICLE 17 – Pouvoirs

Le Comité Directeur est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de l’association et faire ou autoriser tous actes et opérations permis à l’association et qui ne sont pas réservés à l’assemblée générale des membres.

Le Comité Directeur est chargé, par délégation de l’Assemblée Générale, de la mise en œuvre des orientations décidées par cette dernière.

• Il prépare les bilans, les ordres du jour, les propositions de modification de statuts ou de règlement intérieur qui seront présentés à l’Assemblée Générale ou à l’Assemblée Générale Extraordinaire.

• Il peut prendre à bail les locaux nécessaires aux besoins de l’association, faire effectuer toutes réparations, acheter et vendre tous titres ou valeurs et tous biens meubles et objets mobiliers.

• Il décide d’ester en justice tant en demande qu’en défense, précise les pouvoirs des co-président qui le représenteront dans cette mission et choisit les éventuels conseils juridiques qui assisteront l’association.

• Il confère les éventuels titres de membre d’honneur. Il prononce les éventuelles mesures d’exclusion ou de radiation des membres.

• Il fait ouvrir tout compte bancaire ou postal auprès d’établissements de crédit, contracte tout emprunt hypothécaire ou autre, sollicite toute subvention, fait emploi des fonds de l’association.

• Il définit les fiches de poste, recrute, engage et fixe la rémunération du personnel nécessaire au bon fonctionnement de l’association.

• Il peut déléguer tout ou partie de ses attributions aux co-présidents ou à certains de ses membres.


ARTICLE 18 – Co-présidence

Le Comité Directeur élit chaque année au moins deux et au plus cinq co-présidents. Tous les co-présidents devront être obligatoirement choisis parmi les membres du Comité Directeur ayant atteint la majorité légale.

Les membres sortants sont rééligibles.


ARTICLE 19 – Rôle des co-président-e-s

L’association reposant sur un fonctionnement collégial, le rôle des co-présidents est volontairement restreint aux tâches de représentation sur les questions administratives, légales et bancaires.

Ainsi, ce sont les co-présidents qui représentent l’association en justice et dans les actes de la vie civile.

• Ils ont par ailleurs pouvoir de signature sur les comptes bancaires de l’association.

• Ils peuvent déléguer leurs pouvoirs à un autre membre du Comité Directeur.


ARTICLE 20 – Ressources de l’Association

Les ressources de l’association comprennent :

• les cotisations de ses membres et les droits d’entrée;

• les subventions publiques ou privées;

• la vente de produits ou de services ;

• les dons manuels ;

• les autres ressources qui ne sont pas interdites par les lois et règlements en vigueur.


ARTICLE 21 – Comptabilité

Il est tenu au jour le jour une comptabilité en produits et en charges pour l’enregistrement de toutes les opérations

financières.

Cette comptabilité sera tenue de préférence en partie double, conformément au plan comptable général adapté aux

associations.

Les comptes sont soumis à l’Assemblée Générale dans un délai inférieur à six mois à compter de la clôture de l’exercice.

Le budget prévisionnel annuel est adopté par le Comité Directeur.


ARTICLE 22 – Contrôle de la comptabilité

L’association assurera une gestion transparente.

Le rapport annuel et les comptes (de résultats, prévisionnels) sont remis chaque année à tous les membres de

l’association.

Les comptes tenus par les membres du comité en charge de la gestion financière de l’association sont vérifiés

annuellement par deux membres de l’association dénommés non-membre de ce comité de « vérificateurs aux

comptes ».

• Ceux-ci sont élus pour un an par l’Assemblée Générale Ordinaire.

• Ils sont rééligibles.

• Ils doivent présenter à l’Assemblée Générale Ordinaire appelée à statuer sur les comptes, un rapport sur leurs

opérations de vérification.

L’Assemblée Générale nommera un commissaire aux comptes dès que les seuils qui rendent cette nomination

obligatoire sont atteints.


ARTICLE 23 – Dissolution

La dissolution est prononcée à la demande du Comité Directeur, par une Assemblée Générale Extraordinaire, convoquée spécialement à cet effet.

Les conditions de convocation et les modalités de tenue d’une telle Assemblée sont celles prévues aux articles 9 et 13 des présents statuts.

Pour la validité des décisions, l’Assemblée doit comprendre au moins la moitié plus un des membres ayant droit de vote.

Si cette proportion n’est pas atteinte, l’Assemblée est convoquée à nouveau, dans un délai de trente jours. Elle peut alors délibérer quel que soit le nombre des membres présents.

Pour être valable, la décision de dissolution requiert l’accord d’au moins les deux tiers des membres présents ou

représentés.


ARTICLE 24 – Dévolution des biens

En cas de dissolution, l’Assemblée Générale Extraordinaire désigne un ou plusieurs liquidateurs qui seront

chargés de la liquidation des biens de l’association et dont elle détermine les pouvoirs.

En aucun cas, les membres de l’association ne pourront se voir attribuer, en dehors de la reprise de leurs apports, une part quelconque des biens de l’association.

L’actif net subsistant sera attribué obligatoirement à une ou plusieurs autres associations poursuivant des buts similaires;

elles seront nommément désignées par l’Assemblée Générale Extraordinaire.


ARTICLE 25 – Règlement intérieur

Un règlement intérieur est établi par le Comité Directeur, qui le fait alors approuver par l’Assemblée Générale.

Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les présents statuts, notamment ceux qui ont

trait à l’administration interne de l’association.

Après approbation par le Comité Directeur, le règlement intérieur s’impose à tous les membres de l’association.


ARTICLE 26 – Formalités administratives

Les administrateurs doivent accomplir toutes les formalités de déclaration et de publication prévues par la loi du

1er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901, tant au moment de la création de l’association, qu’au cours de son

existence ultérieure.


Fait à Solignat, le 11/03/2019